Quand le monde n’est plus que désolation, il faut payer le prix cher pour survivre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nickolas
Invité



MessageSujet: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Lun 24 Sep - 21:45

Une balle siffla tout près de son oreille droite, et, tandis que Nickolas lâchait un juron étouffé par ses dents plus que serrées, il s'élança de nouveau entre quelques buissons touffus. Le souffle haletant, un frisson d'apprhénsion parcourant sa nuque, quelques gouttes perlant au sommet de son front, il prit quelques secondes de repos, accroupi à même le sol, aussi bien caché qu'il le pouvait. Sa main n'avait jamais été aussi crispée sur la crosse de son arme, qu'il tenait avec plus de fermeté qu'il ne l'avait jamais fait contre sa cuisse. Il n'avait aucune envie de lâcher, ne serait-ce, qu'un coup de feu, et pourtant, plus le temps défilait, et plus il comptait s'en tirer quoi qu'il dut en coûter, pourtant, son Humanité l'empêchait encore d'ôter la vie si facilement et de le résigner à appuyer sur la détente.
Cela faisait presque un quart d'heure qu'il se faisait pourchasser au travers de tout Central Park par un homme pour le moins nerveux. Certes nerveux, mais pas pour autant bon tireur, bien heureusement pour lui. Il n'en était pas plus rassuré, car il savait son adversaire redoutable, et la course poursuite qui prenait de plus en plus des airs de chasse à l'Homme commençait autant à l'excèder qu'à lui donner plusieurs accès d'appréhension. La personne qui le suivait au pas de course n'était personne d'autre qu'un homme que Nickolas avait l'habitude d'aller voir régulièrement pour ses petits trafics frauduleux, destinés à escroquer les habitants déjà bien déshérités du tout New York. Dénommer Karl, Nickolas le savait mêler à d'anciens trafics de drogue qui n'avaient plus lieu d'être dans ce chaos. Le tout donnait un criminel bien remonté contre le jeune major, d'autant que ce dernier l'avait dékà fait enfermé plus d'une fois, et lui avait retiré tout l'argent illégalement gagné. La petite chasse improvisée n'allait pas en s'améliorant. En effet, sa douleur abdominale avait d'ailleurs eu le bon oût de se réveiller dans sa course effreinée, si bien qu'il était presque plié en deux à chaque pas qu'il faisait affront à son corps de tenter.
Pas franchement décidé à perdre la vie si jeune, Nickolas essayait vainement de trouver un moyen de s'enfuir, d'autant qu'il mettait en danger la vie des personnes qui sauraient inconsciemment se balader par ici, qui pouraient parfaitement croiser la trajectoire d'une balle perdue, et rien que pour cela, le jeune militaire savait qu'il devrait certainement abattre Karl, même à regret. Trop humain pour un militaire, peut être bien, mais il était persuadé que trop de sang avait déjà coulé, pour ne pas avoir à ensanglanter New York inutilement. A chaque fois qu'il avait le bonheur de s'approcher d'une sortie du vaste parc, une tendre et amoureuse balle de son compagnon sifflait non loin de lui, si bien qu'il devait encore se terrer.
Nickolas reprenait doucement et difficilement son souffle, il n'avait de cesse de courir, ramper, et se terrer du mieux qu'il pouvait, trop conscient qu'une balle pourrait vite l'atteindre. Heureusement, son pouvoir portait ses fruits, et lui apportait une vision optimale de la position de son adversaire lui permettant parfaitement de se déplacer en conséquences. Pour le coup, il sortit, semi redressé, de sa cachette et fit quelques pas avant d'atteindre un amas pour le moins important d'arbres. Il se posa dos à l'un d'entre eux, et se laissa tomber sur le sol, profitant des deux cent mètres de marge qu'il avait avec son prédateur. Le souffle court ... Il fut pourtant surpris de ressentir une présente pour le moins proche, cependant, il demeura totalement figé, le doigt fermement prêt à appuyer sur la gachette.
Revenir en haut Aller en bas
Lina Johnson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 781
Age : 34
Who are you : We Live Here
Philosophie : What you see, is what you get
Love : You...
Santé :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Téléportation
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Mar 25 Sep - 19:23

C’était une belle journée aujourd’hui pour Lina, enfin, aussi belle qu’elle pouvait l’être dans les conditions actuelles. Mais disons que pour une fois, son moral était au beau fixe, et elle voulait en profiter au maximum, cela faisait longtemps que ce n’était pas arrivé. La raison, elle avait sa petite idée, enfin, elle se doutait que cela avait un rapport quelconque avec une certaine personne, et cela lui donnait une fois de plus l’impression de retomber en pleine adolescence, ou un rien la rendait euphorique, ou malheureuse, mais elle était loin de s’en plaindre. Après la guerre, cela faisait du bien de se sentir normale, et d’avoir l’esprit léger. Surtout que cela n’allait sûrement pas durer, alors pourquoi devrait-elle s’en priver ?

Perdue dans ses pensées, elle marchait dans les rues de Manhattan, ne faisant pas réellement attention à son entourage, ni même où elle allait. C’était de toute façon un lieux calme, de manière générale, ce qui lui permettait de baisser un peu son attention. Elle se retrouva d’ailleurs par hasard aux abords de Central Park, où elle aimait aller avant. C’était un endroit où elle pouvait à la fois être tranquille, pour travailler ou faire le vide tout simple, et à la fois être entourée de monde, si elle ne voulait pas faire les solitaires. Surtout qu’un peu de nature dans NY, ce n’était pas quelque chose qui se refusait, et s’ignorait. Entran dans l’ancien park, elle secoua la tête en voyant des endroits complètement détruit. Il était encore là, mais n’avait plus rien à voir. Certains parties avaient reçu des bombes, et même si les arbres et fleurs étaient toujours là, ce n’était plus entretenu. Souvent, elle venait là pour s’entrainer avec son pouvoir, ou au combat, étant donné que ce n’était pas très loin de chez elle.

Mais aujourd’hui, alors qu’elle marchait tranquilement, le silence fut brisé par un coup de feu, la faisant s’arrêter directement. Il n’y aucun entrainement de militaire dans ce parc, ce qui signifiait qu’il ne devait pas y avoir d’arme en temps ordinaire. Fronçant les sourcils, Lina ne réfléchit qu’une fraction de seconde, avant de courir vers le lieu présumé du problème. Dans sa tête, quelqu’un venait de se faire descendre, et il y avait peut être un peu de chance pour pouvoir le sauver, si elle appelait le secours rapidement. La jeune femme n’avait pas prévu cependant à tomber au milieu d’une course poursuite, si on pouvait appeler ça comme ça, et fut obligée de se cacher derrière un arbre, comme une balle fut visée non loin d’elle.

Pestant à voie basse en s’accroupissant, la jeune femme maudit son habitude de se mettre dans de sales situations. C’était à chaque fois la même chose, elle fonçait sans réfléchir aux conséquences, et se retrouvait dans une « gadoue » sans nom, comme à ce moment présent. Regardant autour d’elle, Lina soupira, voyant qu’elle n’était pas vraiment à côté des sorties, et surtout, elle ne voyait personne qui pourrait lui être utile. Si elle avait un peu de chance, le tireur ne l’avait pas vu, ou ne se souciait pas d’elle, mais elle doutait beaucoup que cela arrive.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickolas
Invité



MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Mar 25 Sep - 20:21

Parfois - même cent fois - Nickolas avait maudit son pouvoir qu'il jugeait d'une profonde inutilité. A quoi bon pouvoir localiser les gens par la pensée, s'il ne pouvait même pas savoir qui se trouvait à quelques pas de lui ? Il aurait voulu lâcher un juron, cependant, il l'étouffa de nouveau, d'autant qu'il commençait, certes, à être excèder de se faire tirer comme un vulgaire gibier mais qu'il ne pouvait pas pour autant se permettre de perdre son sang froid; cette technique aurait été en tout point malavisée. Cela n'empêcha pas qu'il demeurait crisper et plutôt agacer de ressentir cette présence à proximité sans pouvoir avoir l'hardiesse - et la stupidité - de regarder de qui il s'agsissait.
Ce n'était pas Karl, qui était encore à plusieurs mètres de lui et dont l'écart s'agrandissait doucement, cependant, son pouvoir ne l'aidait en aucune manière à reconnaître le fameux inpportun - ou opportun - quoi qu'il en soit, inconnu. Il ne pouvait pas aviser la personne en question puisque ce serait risquer de révéler sa position, surtout lorsqu'il ignorait encore de qui il s'agissait et du camps et parti pris. L'ignorance était la source de toutes les violences selon les dires, et son doigts prêt à presser la gachette lui soufflait à l'oreille que c'était bien le cas.
" Bon sens, bouge toi Nickolas ! Souffla-t-il entre ses dents. "
Il secoua doucement la tête, essayant vainement de reprendre le contrôle de ses pensées, et surtout de mettre de l'ordre dans ses idées, pour se créer une alternative propice. L'aide providentielle semblait à écarter, il avait l'espoir et la tentation de l'utopie mais il n'était pas non plus inconscient, il savait qu'il ne pouvait jamais compter que sur lui seul. Il n'y avait plus que lui, son arme, et une cible. Nickolas avait du mal à dénommer ainsi Karl, c'était un homme. Et aussi son chasseur, ce n'était pas le moment d'avoir des états d'âme de ce genre, et pourtant, Nickolas Carter était le seul militaire à avoir ce genre de penser, ici et maintenant. Il jura un moment d'avoir louper sa vocation, presque convaincu que l'armée n'était pas fait pour lui, tout comme la mort, mais en réalité, il savait que c'était surtout le fait de tuer impénument sans chercher nulle alternative qui le rébutait et soutenait sa raison comme sa pression devant son adversaire.
Maintenant, c'était Karl ou lui, et il était fermement décidé à ce que le corps de ce criminel s'étale sur le sol bien avant le sien. Il inspira profondément, localisant Karl à trois cent mètres plus au Nord et se redressa le long de l'arbre, remontant son arme au niveau de son abdomen où il émit une pression pour calmer sa douleur. Il contourna ensuite l'amas de branches et de feuillages pour guetter une présence étrangère, n'importe qui et même n'importe quoi. Rien. Rien que le chaos qui règnait en temps normal dans Central Park, une simple brise, et un silence inquiètant. Tout du moins, il y crut. A peine avait-il fait un pas que la voix de Karl résonna à ses oreilles avec une affreuse proximité qui était due à son appréhension.
" Tu es mort, Carter, alors, à quoi bon te cacher ? "
Un rire sadique suivit la réplique ce qui glaça le sang de Nickolas qui ne trouva d'autre réaction que de se rabattre sur le sol derrière quelques buissons. Au moins, Karl était loin, mais le pire était de sentir la détermination qu'il avait à vouloir le tuer. Nickolas avait encore du mal à le reconnaître mais c'était la première fois qu'il avait autant peur de la mort, pourquoi ? Parce que c'était surtout la première fois que quelqu'un voulait sa mort sans détour ...
" C'est ainsi que tu protèges tes misérables victimes ? Tu n'es qu'un lâche, Carter ! "
Nickolas frissonna un moment mais n'eut pas la hardiesse de répliquer. Il vint se dissimuler au mieux derrière un arbre avant d'apercevoir une vision qui lui glaça un peu plus le sang, et le laissa dans un désagréable frisson. Là, quelques mètres en avant, terrée : Lina. Il aurait voulu lui crier n'importe quoi et jurer devant n'importe quel dieu à quel point il détestait la vie et le destin. Tout, mais pas ça. Que pouvait-il y avoit de pire que mourir sinon voir mourir la personne que l'on aime ? Il ne prit plus le temps d'être prudent, et sortit de sa cachette, pour la rejoindre tout simplement. Il ne lui laissa pas le loisir de le voir arriver, et se contenta de la garder contre lui, bien dissimulé par l'arbre, ayant quelques rapides murmures pour étouffer un cri :
" C'est moi, Nick ... "
Il n'eut pas le loisir de poursuivre. Il venait de localiser Karl quelques mètres en avant, juste derrière l'arbre, et sur le moment, il ne fit que retenir son souffle, déconcerté mais surtout désespéré. La voix suave de son chasseur ne fit qu'aterrer un peu plus le jeune millitaire qui sentait que son heure était proche, et qu'il ne pourrait sans doute pas s'en défaire cette fois-ci.
" Alors, comme ça, on a besoin d'aide ? Ce n'en sera que plus intéressant. Elle mourra avant que tu n'es lâché ton dernier souffle, Carter, elle mourra sous tes yeux ... "
Revenir en haut Aller en bas
Lina Johnson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 781
Age : 34
Who are you : We Live Here
Philosophie : What you see, is what you get
Love : You...
Santé :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Téléportation
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Mar 25 Sep - 21:29

Lina avait encore beaucoup de choses à apprendre, et celle qui figurait en première position sur sa liste à cet instant même, était certainement d’être préparée à toutes les situations. Tout pouvait dégénérer en une fraction de seconde, dans le bon sens, comme dans le mauvais. Il y a pas si longtemps que ça, elle avait assisté à une naissance plus qu’inattendue, car personne ne croyait que la mère et l’enfant allaient s’en tirer, étant au milieu de nul part. Mais pourtant, Lina se rappelerait certainement toute sa vie ce moyen, qui avait marqué l’esprit de tous les témoins à jamais. Mais aujourd’hui, c’était la situation opposé, la journée avait si bien commencée, mais elle serait chanceuse si elle s’en sortait ne serait-ce que dans un seul morceau.

Elle aurait bien utilisé son pouvoir pour se téléporter ailleurs, juste quelques mètres plus loin aurait suffit. Mais elle était trop altruiste pour laisser une personne derrière elle, car si il y avait un chasseur, il y avait à coup sûr une proie. Et cela ne lui correspondrait absoluement de partir loin de là, en tournant le dos pour ne jamais regarder derrière elle. C’était physiquement impossible pour elle de faire ça. Toujours derrière son arbre, elle écoutait les moindres bruits, se forçant à respirer calmement. Elle n’avait aucun entrainement pour ce genre de situation, et même si elle avait appris beaucoup de choses avec les commandos, elle n’était pas prête de s’en sortir seule, face à un homme armé et dangereux.

Redressant la tête en entendant justement l’homme parler, un frisson parcourut la colone vertébrale de Lina, lorsqu’il prononça le nom de Carter. De qui parlait-il exactement ? C’était un nom assez courant, mais pourtant, son instint lui soufflait qu’il s’agissait bien de son Nickolas, et rien qu’à l’idée, elle sentit son estomac se tordre. Pourtant, elle devrait être rassurée, car c’était un militaire, et ce genre de situation, il en avait vu des centaines, voire plus. Mais une fois de plus, elle retombait dans cette fameuse réflexion, qui consistait à penser qu’elle ne supportait pas de voir les gens qu’elle aimait face au danger. Elle savait qu’il risquait sa vie tous les jours, mais le voir, c’était autre chose, et c’était insupportable. Cela l’empêchait de réfléchir, paralysant complètement son cerveau, comme elle regarda autour d’elle, espérant apercevoir un inconnu pris au piège, comme elle. C’était certainement égoïste, car Nick avait plus de chance de s’en tirer que n’importe qui, mais elle ne pouvait pas se retenir, priant pour que ce soit quelqu’un d’autre que lui.

Le tireur parla à nouveau, et Lina ne put manquer le ton haineux qu’il employait. Ça en était affolant d’ailleurs, de voir tant de détermination à vouloir tuer quelqu’un. Elle ne savait pas ce qu’il s’était passé avant, ni même qui était cette homme, mais elle était sûre d’une chose : il n’avait pas l’air d’abandonner, et de laisser ses victimes s’en sortir. Avec la chance qu’elle avait, c’était probablement un de ces psychopathes qui vivaient à New York, et que l’armée tentait de maîtriser. Elle n’eut pas l’occasion de s’attarder sur de telles pensées, qu’elle sentit quelqu’un la prendre dans ses bras, la serrant contre lui. La jeune femme n’eut cependant pas le temps de crier, ce qu’elle allait d’ailleurs faire sous le coup de la surprise, qu’elle reconnut sans aucun doute la voix de Nick, confirmant par la même occasion ses craintes. C’était bien lui de pris au piège dans le parc, et qu’elle allait voir risquer sa vie.

Tournant légèrement la tête vers lui, de façon à le voir, elle ouvrit les yeux dans la surprise, et allait poser des questions, mais l’homme parla encore. Et cette fois-ci, ses paroles lui glacèrent le sang, puisqu’elle lui était directement adressée, montrant également qu’elle n’avait pas été très discrète. Mais bizzarement, la partie où elle mourrait n’était pas celle qui la dérangeait le plus, quoi que réflexion faite, ce n’était pas si étonnant que ça. Elle préfèrerait mille fois mourir, plutôt que lui, et se sacrifierait sans hésiter une seule seconde. Est ce que ça ne faisait pas partit de ce que l’on appelait l’amour ? Il n’y avait aucun doute possible pour elle, elle ferait passer Nickolas avant elle, et d’ailleurs, elle ferait passer n’importe quelle personne avant elle. C’était peut être son défaut, car cela pouvait tourner très vite à son désavantage, mais si elle avait un choix à faire aujourd’hui, elle le ferait sans hésiter.


« Qu’est ce qu’il se passe ici, et qui est ce type ? »

Fermant les yeux brièvement, Lina secoua la tête légèrement. Ce n’était ni l’endroit, ni le moment de parler de ça, et avec de la chance, beaucoup de chance, ils pourraient en reparler plus tard. D’ailleurs, elle voulait y croire, sachant que cela pourrait lui donner le courage et l’espoir nécessaire pour passer ce moment… quelque peu délicat, pour ne rien dire d’autre.

« Dis moi que tu as un plan. »

Cela avait été pratiquement une supplication, mais elle n’y prêta pas d’attention, comme elle se retourna vers le militaire, les sourcils haussés dans un signe d’interrogation.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickolas
Invité



MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Mar 25 Sep - 22:08

Sans même qu'il puisse le savoir, au grand damne de Nickolas, Karl arrivait à certifier tous les doutes qu'il avait déjà sur lui-même. Contrairement à ce que l'on pouvait penser, le major Carter était loin d'être un homme suffisant, à l'ego démesuré et toujours sûr de lui, bien au contraire. Il avait la fomidable qualité de savoir se remettre en question, et le tout aussi redoutable défaut de trop se remettre en question et surtout pour n'importe quoi. Nickolas, sur bien des points, franchissait cette fameuse ligne arbitraire qui définissait quand une qualité devenait un défaut s'il existait un trop large excès. Il ne cessait de remettre en cause ce qu'il faisait, ce qu'il était, ce qu'il espérait, ce qui ne faisait, qu'avant tout, le destabiliser, le démoraliser voir le démolir. Son adversaire profèrait toutes les pensées qui hantaient l'esprit du jeune militaire, et il prenat ainsi un avantage sans précédent.
Son cerveau était entravé par la lutte sans merci que se livraient son sentiment de peur et son sentiment de colère. Ces deux émotions bien distinctes prenaient toujours le pas sur l'autre à un moment donné, ne faisant que le déconcerter un peu plus à chaque fois. On ne choisissait jamais ses émotions, mais on pouvait les contrôler, ou même les dissimuler, surtout à soi-même, ce que la pureté d'esprit de Nickolas l'empêchait de faire. Pureté ou naïveté, d'ailleurs.
Le regard qu'elle posa sur lui ne fit qu'accentuer son mal être qu'il ne parvint pas à cacher. Il était plus qu'un livre ouvert devant elle, et là où il devrait se montrer fort pour elle, il se sentait lâche, et c'était exactement ce que Karl recherchait, et il l'avait. Nickolas était dans un précipice dans lequel il ne cessait jamais de chuter sans jamais se résoudre à heurter le sol, comme attendant tout simplement sa résignation. Les paroles de son adversaire lui laissèrent un goût amer, et il ne pouvait plus se résigner à mourir, en tous les cas, pas tant que lui vivrait et qu'il pourrait faire quoi que ce soit à Lina. S'il devait mourir, il se faisait la promesse que ce ne serait pas avant Karl, c'était certain.
" J'en ai un. Tu vas t'en aller sur le champ ! "
Même s'il sifflait chacun de ses mots entre ses dents, il laissait bien entrevoir que sa décision était irrévocable. Elle devait partir au plus vite, après quoi il pourrait se concentrer sur sa propre survie et en découdre au mieux. Aujourd'hui n'était pas un bon jour pou voir la femme qu'il aimait mourir, comme n'importe quel jour d'ailleurs. Il la gardait contre lui, tenant toujours fermement son arme, localisant très clairement Karl qui restait immobile derrère l'arbre, patient. Son regard ne la quittait plus, bien décidé à la faire entendre raison jusqu'à ce qu'elle quitte les lieux maintenant.
" Tic Tac ... Jauge le temps qu'il lui reste ... Savoure chaque seconde comme si c'était la dernière ... Oh, mais attends voir, ça l'est !"
Nickolas serra les dents et ferma un moment les yeux alors que ce rire si désgréable venait percer ses tympans. Cet homme était parfaitement ignoble, et même si le jeune militaire le savait, il n'avait jamais soupçonné aussi peu d'Humanité. Il allait le tuer, il le pouvait. Se résoudre à l'abattre ne lui plaisait guère, et tandis qu'il rouvrait son regard à Lina, il la sommait plus que jamais de partir dès maintenant.
" Lâche, mourir en lâche. N'as-tu pas d'honneur ? Tu fais honte à l'homme et tu faites honte à ta petite amie ... "
Nickolas se raidit gentiment, si tant est qu'il le pue davantage, et se refusa enfin à croiser le regard de Lina. Il allait le descendre, sous peu, il se le devait, il le lui devait obligatoirement. Et pourtant, son Humanité luttait encore contre cela, cherchant d'autre possibilité, d'autres alternatives, il y en avait sûrement, et il trouverait.
Revenir en haut Aller en bas
Lina Johnson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 781
Age : 34
Who are you : We Live Here
Philosophie : What you see, is what you get
Love : You...
Santé :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Téléportation
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Jeu 27 Sep - 14:38

Lina avait deviné ses mots, avant même qu’il les prononce. Evidement qu’il voulait qu’elle parte, elle avait exactement la même envie. Et là, ils allaient avoir du mal à se mettre d’accord, car il était hors de question pour elle de partir en le laissant ici, et de l’attendre bien gentiement à la sortie du parc. Déjà, elle culpaliserait beaucoup trop, et en plus, elle ne supporterait pas de rester dans le doute, en attendant un quelconque signe de réponse. Sa décision était déjà prise, et en fait, elle ne l’avait jamais prise, puisque cela avait toujours été clair dans son esprit.

« Et tu as un autre plan, un vrai ? »

Lui lançant un regard en coin, la jeune femme ne manqua pas son ton décidé. Mais évidemment, elle avait la même expression que lui, montrant qu’elle ne cèderait pas. Elle était là, et bien décidé à ne pas partir de ce parc toute seule. Faillait quand même l’avouer, Lina était assez têtue dans son genre, et encore plus quand elle était convaincue d’avoir pris la bonne décision, ou d’être dans son droit. Ce qui était le cas aujourd’hui.

Mais vu les nouvelles paroles de l’inconnu, qu’il prononça d’un ton aussi haineux et arrogant, ils n’avaient aucun temps pour savoir lequel gagnerait le droit de rester. Devant cette nouvelle menace de mort à son encontre, Lina secoua légèrement la tête, sentant la colère s’emparer d’elle. C’était d’ailleurs étonnant de voir à le nombre de sentiments qu’elle pouvait éprouver à cette instant même. Elle avait peur, peur pour elle déjà, mais surtout peur de voir la personne qu’elle aime mourir ou être blessée. Mais elle était aussi révoltée de voir que malgrè tous les problèmes qu’il y avait, ce genre d’individu continuait toujours leur business, et en colère d’être prise au piège, sans avoir une seule idée qui pourrait les sortir de là, tous les deux, sans faire un seul mort.

Ce dernier détail semblait pourtant assez impossible, car vu la tournure que cela prenait, il y en aurait forcément un. La voix de l’homme s’éleva encore une fois, et elle fronça les sourcils en voyant Nick détourner le regard. Il était évident qu’il laissait ses paroles l’atteindre, mais en même temps, qui pourrait les ignorer complètement ? Posant sa main sur son bras, dans un geste de réconfort aussi bien pour lui, voulant lui faire comprendre qu’il ne devait pas tenir compte de ces paroles, que pour elle finalement, ayant un côté rassurant.


« Tu as essayé de négocier avec lui ? »

Cela semblait un peu facile comme solution, mais après tout, elle savait que les négociateurs, dans les groupes d’intervention arrivaient à faire des miracles, alors pourquoi ne pas espérer un peu. Elle n’eut cependant pas l’occasion d’appronfondir l’idée, qu’un coup de feu fut tiré. Elargissant les yeux dans la douleur, Lina sentit son corps se raidir, comme elle jetta un regard vers Nickolas, ne réalisant pas vraiment ce qu’il se passait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickolas
Invité



MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Jeu 27 Sep - 18:11

Il aurait été tout bonnement miraculeux de voir Lina disparaître immédiatement sans aucune protestation; Nickolas ne s'était pas vraiment leurré de ce côté-là, il savait pertinnement que son sens de la persuasion n'aurait strictement aucun impact sur elle, à son grand désespoir. Pourquoi fallait-il qu'elle soit si butée ? Il faut dire que le jeune millitaire était aussi un cas dans son genre, et qu'il était bien rare qu'il décampe de ses positions tant qu'il ne lui serait pas explicitement prouver par A + B qu'il était en tort. Un trait de caractère qu'il se connaissait, et qu'il lui connaissait parfaitement.
" Tu pars ... Et je me débrouille. "
Il n'avait rien de mieux, il le reconnaissait. Cependant, il savait parfaitement que tant qu'elle serait là, l'inquiétude qu'il aurait pour elle l'empêcherait fatalement d'agir au mieux, et c'était exactement tout là son problème et son dilemme. Lorsqu'il était seul, il n'avait qu'à se soucier de sa vie, et de sa survie, maintenant, il devait prendre en compte plus de facteurs, plus de variables et tout autant d'imprévus qu'il ne saurait pas parer par sa seule personne. Il avait, certes, confiance en Lina, mais il était assez lucide pour savoir qu'elle ne valait pas un allié comme son frère Mike, par exemple. Sur ce coup-là, il était quasiment seule parce qu'il savait qu'il ne pourrait jamais concevoir le fait qu'elle se mette en danger pour lui, plus qu'elle ne l'était en tous les cas.
" Négocier ? Tu veux dire avant ou après qu'il ait fait le serment de me tuer par mille souffrances morales et physiques et qu'il m'ait décoché trois balles successives ? Non parce que dans ce cas-là, je tiens à te signaler qu'il ne m'en a pas laissé le temps ! "
Il perdait patience, et se laissait aller à un profond cynisme. Sur le coup, il fallait bien reconnaître qu'il n'était qu'un profond crétin de s'en prendre à elle qui n'avait jamais rien fait que d'émettre une hypothèse, cependant, l'agacement qu'il ressentait à chercher d'autre alternative à un coup de feu sans résultat oppressait de plus en plus ses pensées, sa raison et surtout son bon sens.
En bien des occasions, on s'accorde à dire que la culpabilité succède brièvement à l'erreur. Nickolas, si tant est qu'il en eut la lucidité, aurait été en tout point d'accord. Il n'avait plus vraiment conscience du temps qui s'écoulait, et encore moins de la position de son ennemi actuel. Il ne réalisa que quelques secondes trop tard à quel point il avait tardé, et s'était attardé, sur des points cruciaux et surtout vitaux. Il lui suffit de croiser le regard de Lina une nouvelle fois, de sentir son corps se raidir au contact même de ses membres, et Nickolas recouvra, certes trop tard, une peine possession de ses moyens et de sa réflexion. La vision qui lui restait avait tout de parfaitement horrifiante, et il n'eut qu'à la retenir du mieux qu'il pue dans ses bras, sans pour autant lâcher son arme, bien trop maintenue entre ses doigts crispés sur la crosse. Le temps eut la mauvaise et sadique tendance à tourner au ralenti, et Nickolas eut largement le temps de sentir une partie de lui s'envoler, alors qu'il se voyait du même coup habité d'un sentiment bien plus puissant, et tout autant dévastateur.
Il ne tarda pas à se retrouver un genou à terre, Lina dans les bras, le regard tout pour elle. Un moment pétrifié les secondes passant n'avaient plus tellement d'importance. Il eut sans aucun doute une lueur de lucidité comme on n'en fait plus depuis longtemps; il laissa tomber son arme à terre, et déposa rapidement mais délicatement Lina au sol. Le temps de localiser Karl dans un instant de réflexe, il pue revenir à la présente. Son adversaire était loin, comme il l'avait promis, il allait la laisser agoniser devant ses yeux avant de revenir à l'abattre. Seulement, Nickolas était loin de voir les choses sous cet angle-là. Karl venait de toucher à la seule chose qui avait encore de la valeur aux yeux du jeune Carter, autant dire que si elle venait à mourir, il n'aurait plus rien à perdre, et plus aucune raison de vivre. Il ne baissa pas les bras: dans un élan de courage, ou d'amour, ou même d'humanité, Nickolas retrouva la bonne lucidité d'un militaire. Il avait certainement quelques minutes avant que son adversaire revienne, alors autant les mettre à profit.
" Tu ne peux pas mourir, Lina. Tu m'entends ? Tu n'en as pas le droit ... Ne me fais pas ça ... Je t'en prie, donne moi encore un peu de temps. "
Nickolas savait exactement ce qu'il allait faire. La seule chose qu'il ignorait était de savoir comment le faire et à quel prix. Ce qu'il comptait tenter serait extrêmement ardu et dangereux. Il escomptait surtout que son acte lui sauve la vie, faute de quoi Nickolas ne tiendrait de toute façon pas assez longtemps pour l'emmener dans un lieu adéquat. Il comptait se faire médecin, pire, chirurgien. Il dégaina donc son couteau de survie, fiché dans sa botte, et croisa le regard de Lina, désolé par avance.
" Il faut que tu veuilles vivre ... Je dois te la retirer."
Revenir en haut Aller en bas
Lina Johnson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 781
Age : 34
Who are you : We Live Here
Philosophie : What you see, is what you get
Love : You...
Santé :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Téléportation
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Jeu 27 Sep - 20:40

Lina ne prit même pas la peine de répondre lorsqu’il lui demanda à nouveau de partir, soupirant légèrement, sachant que cela ne les menerait à rien. Mais surtout, elle fut surprise de le voir perdre patience, pourtant, elle reconnaissait bien ce cynisme. Le sarcasme était très utile en temps de stress, pour permettre d’oublier un peu le problème, mais surtout de le rendre moins grave qu’il en avait l’air. En tout cas, elle était convaincue que cette méthode marchait, et elle aimait l’appliquer. Plissant les yeux, elle s’apprêtait déjà à lui sortir une remarque du même type, mais se ravisa. Encore une fois, ils avaient autre chose à faire que de savoir qui avait raison.

Ceci dit, elle devait avouer que sa question était plutôt innocente, mais que pouvait-elle dire pour sa défense ? Elle n’était pas une militaire, elle avait appris à se défendre sur le tas, et encore, elle était loin de savoir se débrouiller seule. Comme à cet instant, elle n’arrivait pas à trouver de plan pour sortir de là. En fait, elle n’arrivait pas à trouver de plan qui ne fasse pas prendre de risque au jeune major, bien qu’elle sache que c’était parfaitement ridicule. Mais elle sentait qu’il avait du mal à se faire à l’idée de tuer, et pourtant, cela semblait être la seule solution : abattre le tireur, avant qu’il tire le premier.

Pour être honnête, elle-même avait du mal à se faire à l’idée que quelqu’un soit tué aujourd’hui, trop de sang avait déjà coulé, trop de personnes étaient mortes, payant ainsi les erreurs du passé. Erreurs que tout le monde s’étaient promis de ne pas recommencer, mais le schéma avait quand même de nombreuses similitudes, même beaucoup trop, au présent.

La sensation que Lina ressentit fut bizarre, elle ne saurait pas l’expliquer. Elle mit plusieurs secondes avant de réaliser qu’elle avait pris une balle, jusqu’à ce qu’elle mette sa main ensanglattée devant ses yeux. Baissant le regard, elle vit son tee shirt ensanglanté, mais elle ne sut pas déterminer d’où venait tout ce sang. C’était d’ailleurs assez étrange, comme si elle regardait une scène extérieure, que ce n’était pas elle dans les bras de Nick. Vint ensuite la douleur, qui la ramena à la réalité, lui coupant le souffle, et l’empêchant de réfléchir, ou même de penser correctement. Elle sentit Nickolas l’allonger, mais ne réalisa pas réellement ses paroles. A vrai dire, cela n’importait peu, et étrangement, elle se sentait soulagée que ce soit elle, et pas lui.

Comme une autre vague de douleur arriva, Lina se raidit à nouveau, et ferma brièvement les yeux, ayant l’impression qu’on la poignarder.


« Nick, je… »

Elle s’interrompit dans sa phrase, oubliant ce qu’elle avait l’intention de dire, et en réalité, ayant l’impression que cela n’avait pas réellement d’importance. Le voyant sortir son couteau, elle eut un mouvement de recul comme réflexe, et fronça les sourcils, se demandant ce qu’il avait l’intention de faire avec ça. Mais fermant les yeux encore une fois, sous la fatigue et la douleur, elle ne chercha pas plus loin, inquiète sur un autre sujet.
« Il est ou ? »

Quelque part, elle était assez lucide, même si son cerveau mettait du temps avant de sortir les mots, et savait qu’ils n’auraient que très peu de répis avant que l’homme ne revienne. Et elle préférait qu’il se serve de ce repis pour se défendre, plutôt que de la soigner.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickolas
Invité



MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Jeu 27 Sep - 22:00

Avait-il déjà réalisé pareille opération ? Oui, une seule fois, unique et douloureuse fois. En effet, une balle avait eu la mauvaise idée de venir se ficher dans son épaule gauche, et bien que la position spatiale soit pour le moins pratique dans une extraction, il avait perdu beaucoup de sang et en avait retiré une torture pour le moins pénible et surtout durable. Qu'importait ... L'extraction du bout de métal qui était venu s'introduire dans le corps de Lina était encore la seule chance de survie de celle-ci, et il en avait tout à fait confiance. Panser la plaie n'aurait servi à rien, surtout si l'hémorage était plus interne qu'externe. Il n'avait plus qu'à prier pour qu Karl n'ait pas réussi à toucher les organes vitaux faute de quoi, Nickolas ne pourrait pas vraiment s'inventer chirurgien. Il espèra plus fort qu'il ne l'avait jamais fait, parce qu'il savait parfaitement qu'il aurait dû être à la place de Lina, elle n'aurait jamais dû connaître cela, elle n'aurait jamais dû prendre ce coup de feu pour lui ...
La culpabilité n'avait aucun lieu d'être. Pour le moment, il devait rester calme, prendre le contrôle de la situation, se détendre ... et extraire une balle avec une simple lame de métal ! L'idée l'horrifiait par avance, et s'il n'avait pas su à quel point reconnaître d'être désolé par avance envers elle serait plus dramatique qu'autre chose, il l'aurait fait sur le champs. Elle pouvait parfaitement comprendre, et toute la désolation qu'il aurait pu lui démontrer par avancer n'aurait fait qu'accentuer toutes les douleurs et les craintes qu'elle pouvait bien avoir. Il allait réussir, et il espèrait pour qu'un peu de chance joue en sa faveur une fois au moins dans sa vie ... Il croisa le regard de Lina une nouvelle fois, et jaugea sa question, avant d'esquisser une localisation qui confirma le temps qu'il leurs restait.
" Suffisamment loin pour ne pas mourir tout de suite. "
Serrant les dents, il s'était déjà fait la promesse depuis un moment qu'i paierait de sa vie cet acte, quelque soit l'issue de cette speudo opération. Il essayait de ne pas trop nourir son ressentiment pour se concentrer sur sa tâche principale qui était des plus ardues et des plus risquées. Il détourna enfin les yeux de Lina, pour venir observer sa blessure. Le sang coulait suffisamment pour qu'il puisse la voir sur son flanc droit, légèrement plus rapprocher de ses côtés qu'autre chose. Nickolas dut bien reconnaître qu'il lui faudrait énormément de malchance pour que la balle ait touché un organe vital, cependant, il préfèra ne pas nourrir de crainte ou d'espoir infondé. Il s'écarta donc de Lina pour avoir un meilleur point de vision sur son corps. Il écarta doucement les vêtements de Lina qui couvrait encore sa blessure, doucement innondée de sang. Elle en perdait bien trop pour qu'il contine à s'attarder ainsi; il fallait qu'il passe à l'action.
Il avala lentement et se défit de sa trousse de premiers secours. Il s'enhardit un moment à l'ouvrir, avec une pointe d'impatience. Ses mains tremblaient continuellement et il s'arrêtait de temps à autre pour reprendre pleinement le contrôle: sous peu, il n'aurait pas le droit à autant de maladresse. Il souffla enfin, et à l'aide d'un large tissu essuya grossièrement le sang superflu. La plaie n'en laissa pas échapper tant que cela en fin de compte, cependant, il ne pouvait pas prendre son temps pour autant. Il plaça donc son pouce et son index gauche de part et d'autre de la blessure, l'écartant légèrement au passage. Il préféra se concentrer uniquement sur son affaire, priant de toutes ses forces et de toute sa conscience pour qu'elle lui pardonne un jour de lui avoir sauver la vie de cette manière. Cynisme quand tu nous tiens ! Il se débarrassa au mieux de ses tremblements et introduisit doucement le bout de sa lame dans la plaie. Il était réellement affreux pour Nickolas de devoir commettre un tel acte mais il savait combien il n'avait pas le choix. Il ne prit plus compte de ce que pouvait vraiment ressentir Lina, trop conscient que cela le retiendrait de trop de choses pour qu'il réussisse à venir à bout de tout cela. Karl avait apparemment tiré de plutôt loin vu le peu de profondeur de la blessure. Il révisa son jugement lorsque la lame de couteau atteignit ce qui n'était rien d'autre qu'une côté. Il étouffa une grimace alors qu'il commençit doucement à extirper la balle. Le moment le plus douloureux était en train de se passer mais il devait continuer et aller jusqu'au bout ... La lame commença à frotter la balle jusqu'à la laisser doucement remonter. Le signe évident de sa réussite était le sang qui coulait un peu plus à mesure qu'il retirait son couteau du corps de Lina.
" Tiens bon ... C'est plus douloureux que grave ... "
En effet, le tir avait percuté la côté ce qui avait empêché toute atteinte à un organe vital du corps de Lina. Evidemment, elle ressentait plus de mal qu'autre chose, mais Nickolas recouvrait doucement l'espoir qu'elle puisse vraiment s'en sortir. Tout du moins, il y crut encore un moment avant qu'une voix affreusement familière ne lui parvienne :
" Nickolas Carter ... Le plus grand lâche que le Monde ait porté ... Tic Tac ... Est-elle morte ? Oh non, encore quelques secondes ... "
Nickolas avait encore deux cent bons mètres devant lui et il comptat bien en profiter. Il termina fort heureusement d'extirper la balle non sans peine. Il s'enhardit enfin à extraire la lame, et il rangea imméditamment son couteau dans ses rangers ensanglanté. Le temps était maintenant compté, puisqu'il avait retiré le peu qui retenait le sang de s'écouler. Il avait besoin de temps, temps qu'il n'avait guère. Il commença ar éponger un maximun de sang avant de retirer de quoi la panser au plus vite. Un pansement primaire fut élaboré en trente secondes maximun, et il posa les yeux sur son arme. Il souffla un instant déposa le pansement archaïque sur la plaie, pressa, et s'empara de sa main libre de son 9 mm.
" Tiens le fermement. "
Il croisa à peine le regard de Lina, et se redressa. Il comptait bien en finir, pourvu qu'il en ait le temps, et l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Lina Johnson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 781
Age : 34
Who are you : We Live Here
Philosophie : What you see, is what you get
Love : You...
Santé :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Téléportation
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Ven 28 Sep - 20:30

Sa réponse la rassura, jusqu’à un certain point. C’était évidement bon à savoir qu’ils avaient quelques minutes devant eux, avant que leur assaillant ne revienne. Mais si Nick avait l’intention de le tuer, Lina avait peur qu’il veuille y arriver par tous les moyens, sans se soucier du danger. Et maintenant qu’elle était à terre, et pas prête de bouger, la jeune femme redoutait le moment où il la laisserait. Pas qu’elle ne voulait pas rester seule, mais du fait qu’elle était sûre de devenir folle dans l’angoisse et l’attente.

La suite fut quelque peu confuse, tout au moins pour les minutes qui suivirent. Lina était sûre de n’avoir jamais eu aussi mal, et ses quelques mots de réconfort ne servirent pas à grand-chose. A part la torturer inutilement, elle avait l’impression qu’il ne faisait rien d’autre. Même si elle cherchait à se raisonner, sachant que la douleur lui faisait exagérer la situation, cela ne changeait pas grand-chose. Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était serrer les dents, et fermer les yeux, bien que quelques larmes coulèrent sur sa joue malgrè elle, priant pour ne pas s’évanouir. Elle le reconnaissait, elle était déjà douillette à la base, alors enfoncer un couteau dans sa peau était de loin la pire expérience de sa vie, et elle se surprit même à vouloir qu’il l’achève, ou au moins qu’il l’assomme. Encore une fois, son sarcasme reprenait le dessus, mais c’était plus fort qu’elle. Et en réalité, elle préférait avoir ce genre de pensée, plutôt que l’insconcience la rattrape.

Entendant la voix du tireur, Lina sentit la colère monter en elle, et maudit de ne pas pouvoir se lever, et le descendre sur le champ. Evidement, elle savait que c’était plus facile à dire qu’à faire, n’étant pas stupide. Car après tout, ses chances étaient faibles face à ce genre d’individu, la preuve était là, elle était déjà blessée. Mais cela ne lui empêchait pas de ressentir une profonde colère envers cet homme, qui s’obstinait à vouloir les détruire.

Voyant Nick se relever, et prendre son arme, Lina se força à se redresser légèrement, serrant les dents sous la douleur, et sachant que c’était une idée stupide. Elle n’avait pas la force de tenir le pansement serré comme il le faudrait, alors si elle bougeait, c’était pire que tout, étant donné que le sang coulait encore plus. Tendant la main vers lui, pour lui faire signe, elle croisa son regard, prenant un air suppliant.


« Ne me laisse pas. »

C’était peut être lache de le prendre par les sentiments, mais déjà, elle était pratiquement sûre que ça ne marcherait pas, et en plus, la jeune femme était vraiment inquiète à l’idée que ce fou le descende sans problème. Pourtant, elle tentait de se raisonner, se disant que c’était un militaire, et formé pour les missions les plus dangereuses. Mais cela ne changeait rien, surtout en voyant son regard déterminé.

« Nick s’il te plait. »

Fronçant les sourcils, elle tenta de se mettre debout, mais abandonna l’idée très rapidement, voyant la douleur que cela provoquer. Fermant brièvement les yeux, elle prit une profonde inspiration pour ne pas s’ennerver, devant son incapacité à faire quoi que ce soit, avant de regarder à nouveau le militaire.

« Qu’est ce que tu compte faire ? »

Au moins, elle avait besoin de savoir son plan, histoire d’être un peu plus rassurée, même si elle savait que cela ne servirait pas à grand-chose.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickolas
Invité



MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Sam 29 Sep - 11:53

Après le gentil regain d'espoir qu'il pensa éphémère, Nickolas se sentit surtout investi d'un devoir, soufflé par un désir ardent et des sentiments innommables. S'il avait été assez lucide dans son mélange de ressentiment, il aurait très certainement affirmé que les actions qu'il s'apprêtait à réaliser étaient totalement irréfléchies et trop impulsives pour être bonnes et louables. Sous le coup de la pression, de sa peur, de sa colère, et encore tant d'autres émotions, il était loin d'avoir encore toute la possession de ses moyens qui ne devaient pourtant jamais quitter un militaire digne de ce nom. Qu’il aille au Diable ! Peu lui importait la dignité d’un militaire, ces mots n’avaient plus aucune importance à ses yeux, il en avait assez de toujours douter, de toujours prendre son temps pour tout et n’importe quoi. Lorsqu’il voyait où cela l’avait mené, il avait plus d’amertume et de rancœur qu’une quelconque fierté. Sans doute n’était-il pas fait pour être militaire, pour en être bon, mais il venait de se forger l’intime certitude qu’il était fait pour tuer Karl, aujourd’hui et ici même.
Dans sa détermination, il revint un moment sur Lina. S’il comptait tuer son adversaire, il devrait le faire promptement. Le temps jouait contre lui quand on savait qu’elle devait recevoir un véritable pansement et qu’il n’en avait le temps vu la position à proximité du tireur. Il avait un choix à faire, rester avec elle et prendre le risque de se faire avoir en traite, ou aller le chercher, le tuer, et prier pour qu’elle ait survécu d’ici là. Cependant il lui semblait évident au premier regard. Il coinça son arme dans sa ceinture, et il tomba à genoux près d’elle. Il allait terminer ce qu’il avait commencé, il allait la soigner du mieux qu’il pourrait, et si la chance comme le destin était une fois dans leur vie avec eux, alors il aurait le temps d’abattre leur adversaire avant que la réciproque ne puisse s’appliquer.
" Ne bouge pas, souffla-t-il."
Le sang avait pris la nette tendance de s’écouler un peu trop rapidement au goût du jeune Carter. Il devait encore une fois se presser, sans pour autant bâcler sa tâche, ce qui n’avait réellement rien d’évident. Il se pencha sur sa trousse de premiers secours, et récupéra de nouveaux tissus propres et stériles de manière à essuyer le trop de sang qui avait pu couler, retirant préalablement le pansement primaire qu’il avait élaboré. Il désinfecta promptement la plaie au mieux qu’il le pue tout du moins. Il évita sa question, son regard, toute son attention n’était plus que pour la blessure de Lina, ce qui était très certainement un choix judicieux au point de vue du temps. Il termina par sortir une bande qu’il déroula doucement, avant de panser complètement la jeune femme. La tâche lui prit un peu plus de temps vu qu’il due faire tout le tour à l’aide du tissu. Qu’importait, une minute et quelques secondes plus tard, l’hémorragie était contenue au moins pour un temps. C’était tout simplement impensable qu’il y soit parvenu, surtout lorsque l’on prenait en compte qu’il avait inséré un couteau dans son corps sans lui causer de plus lourds dégâts. Il n’était pas l’heure à se féliciter, et il n’en aurait probablement jamais l’occasion. Il prit la décision d’enfin revenir à elle, croisant son regard.
" Tout ce que tu as à faire c’est de rester parfaitement immobile, je t’en supplie. "
Consignes données, il se redressa de nouveau, dégainant par la même son arme. Il était parfaitement droit, et ses muscles eurent la bonne idée de se contracter. C’était sans doute en rapport avec le canon d’un pistolet qui était venu se ficher sur sa nuque, légèrement enfoncée. Nickolas ne prit pas longtemps à comprendre le pourquoi du comment, et même si son regard s’était durci en un instant, il ne tenta rien de stupide, et lâcha même son arme. Il pouvait presque sentir le souffle de son adversaire, si proche, et il n’avait plus qu’à se sentir plus crétin que d’habitude de ne pas l’avoir localiser plus promptement.
" Le temps imparti est écoulé. Tu as fait du beau travail, Carter, dommage que je doive tout réduire à néant …"
Sa voix suave sembla s’écarter de son tympan, et il sentit le canon se reculer de sa nuque. Dans un léger mouvement de tête, il peu apercevoir l’homme qui tenait maintenant Lina dans sa ligne de tir. Karl n’avait pas changé : aussi grand que lui, pas vraiment attirant, surtout dans sa tenue débraillée des quartiers défavorisés, l’air grave, un sourire sadique au coin des lèvres, les yeux perçant qui auraient pu déstabiliser n’importe qui, et ses allures si sûr de lui, cette arme faisait toute la puissance de cet homme allié à un savoir dont Nickolas ignorait la provenance.
" Non ! Laisse la. Elle ne t’a rien fait. "
Il n’avait plus qu’à gagner du temps, et Karl semblait prêt à jouer à son jeu favori, soit la torture morale. Son arme était encore à ses pieds mais il ne pourrait jamais l’atteindre, aussi se contenta-t-il de chercher d’autres alternatives, qu’il ne semblait avoir.
" C’est juste. Mais tu ne me tireras pas un brin de compassion, Carter, tu le sais. Je suis sans foi ni loi … Et mon seul but dans la vie est de te détruire …"
Revenir en haut Aller en bas
Lina Johnson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 781
Age : 34
Who are you : We Live Here
Philosophie : What you see, is what you get
Love : You...
Santé :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Téléportation
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Sam 29 Sep - 14:16

Son changement évident de plan la surprit, comme la jeune femme le vit s’ageunouiller près d’elle pour lui faire un pansement, mais elle ne saurait dire si cela la rassurait complètement. C’était sans aucun doute mieux qu’il ne parte pas sous le coup d’une impulsion, et de la colère, ce genre de comportement n’ayant jamais rien amené de bon. Mais d’un autre côté, le fait qu’il perde du temps à la soigner la faisait culpabiliser. Elle était parfaitement consciente du fait que si elle continuait à saigner comme ça, elle ne verrait pas de toute façon la fin de l’histoire. Mais cela lui importait peu en réalité, voulant juste que Nick ne prenne pas de risque pour rien. Bien sur, son instint de survie était bien présent, lui ordonnant de se battre, mais elle le faisait passer largement au second plan, arrivant presque à l’ignorer.

Secouant la tête en réalisant que ses pensées s’embrouillaient, Lina se laissa faire, n’ayant de toutes façons pas la force de protester, et se contenta de grimacer dans la douleur au passage du bandage, se demandant au passage comment elle avait pû être aussi stupide pour se faire tirer dessus, en deux minutes à peine. Lorsqu’il lui demanda de rester là sans bouger, elle ravala de peu une remarque sarcastique, sachant que ce n’était pas le moment. Mais où pouvait-elle aller de toutes façons ? Elle n’arrivait même pas à s’asseoir, alors quant à se lever et partir, ce n’était même pas la peine d’y penser.


« Comme tu veux. Sois juste prudent. »

Son ton était légèrement suppliant, mais son regard ferme, lui montrant qu’elle ne voulait pas qu’il prenne de risque pour rien. Encore une fois, la situation dérrapa, comme si elle n’était pas assez dramatique comme ça, et Lina se demanda comment cela avait pu se produire sans qu’aucun ne puisse le prévoir. Toujours est-il que lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle vit le fameux tireur, son arme braqué sur la nuque à Nick, vision qui lui glaça le sang au passage. Se forçant à se redresser, elle s’arrêta rapidement, sous la menace de la même arme, qui visait maintenant sa tête.

« J’y crois pas. »

Ces mots étaient plus marmonés pour elle même qu’autre chose, comme elle tempêtait intérieurement de l’ironie de la situation. Si cela continuait comme ça, cet homme allait finir par réussir à mettre ses plans à exécution. Observant son air arrogant et sûr de lui, Lina secoua légèrement la tête face à ses paroles.

« Tu ne peux pas avoir un but comme tout le monde ? Vivre heureux et avoir beaucoup d’enfants ? »

Sa réponse sarcastique était partie avant même qu’elle puisse réfléchir aux conséquences de ses mots, mais c’était plus fort qu’elle. Elle avait besoin de dédramatiser la situation, et d’extérioriser, si on pouvait appeler ça comme ça, histoire de ne pas devenir folle en l’espace de deux secondes. Et la réponse ne tarda pas, puisqu’elle reçut un coup dans sa blessure, la faisant se plier en deux à genoux, sous la douleur. Bien sûr, elle savait que c’était parfaitement stupide de sa part, car ils n’étaient pas dans un film de science fiction, avec toujours les même héros qui gagnaient à la fin.

Elle était dramatiquement à court de solution, sauf une, qui était assez suicidaire. Relevant la tête, son regard se posa sur l’arme à terre, et elle se demanda si elle serait capable de l’atteindre avec son pouvoir, et avoir le temps de tirer grace à l’effet de surprise. C’était faisable, mais la question était de savoir si elle aurait le courage de tirer sur un être humain. Pour elle, le doit de décider de la vie ou de la mort d’un individu ne lui appartenait pas, il n’appartenait à personne d’ailleurs, et elle aurait du mal à accepter que ce soit de la légitime défense. Mais la véritable question, était de savoir si elle aurait le temps de le faire, ou si la douleur la rattraperait. Car si elle ne l’abattait pas en suivant, il ne la laissera pas vivre. Levant le regard vers Nickolas, elle l’interrogea silencieusement du regard, espérant qu’il est une idée, mais surtout, la réponse à ses questions.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickolas
Invité



MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Sam 29 Sep - 15:36

En y réfléchissant durant quelques secondes, Nickolas se demanda même sous le feu du regard de son adversaire ce qui avait pu lui valloir une telle haine. Après tout, pour autant qu'il s'en souvienne, le jeune major n'avait fait que le remettre à sa place, démanteler ses petits trafics, et lui avait retiré l'argent qu'il avait fait en bénéfices. Il ne se souvenait pas avoir directement porter atteinte à cet homme, ne l'avait jamais fait enfermé, n'avait jamais levé la main sur lui. Alors quoi ? On décide de tuer n'importe qui sans raison, il y en avait forcément une lorsque l'on voyait cette détermination qu'il avait à vouloir détruire le semblant de vie que Nickolas avait encore. Il avait beau cherché rien ne lui venait, et il commença d'ailleurs à croire qu'il était plus fou que rancunir. C'était encore la conclusion la plus probable selon lui; Karl devait être légèrement déséquilibré, ou pire, sous l'emprise d'une de ses quelconques drogues.
Les négociations s'arrêtaient là où Nickolas ignorait justement le pourquoi de cette aversion. Il était parfaitement incapble de réfléchir sereinement, de chercher une solution valable et confortable, quelque chose où tout le monde ou presque en ressortait vivant. Il avait doucement évacué l'idée de le tuer facilement de sang froid, et s'était avant tout aventuré dans quelques songes qui sauveraient la vie de Lina, et au mieux, la sienne en prime. Son principal objectif était de la sortir vivante de cela, même au prix de sa vie, cependant, il avait toute conscience qu'elle n'était pas non plus prête à le laisser mourir. Il devait toujours agir en conséquences de causes. Exemple, il ne fit que serrer les dents alors que Karl s'enhardissait à asséner à Lina un coup pour le moins sévère. Il n'eut pas le loisir de faire un pas en avant que le canon du 9 mm de son adversaire était venu se poster devant lui, visant sans aucun doute entre les deux yeux.
" Pas bouger Carter. Ta copine a du répondant ... C'est bien. Tu aurais tout de même pu la dresser un peu mieux ... "
Nickolas avait-il oublié de préciser que Karl méprisait le genre féminin, et ne voyait la femme que telle une sous espèce de celle de l'homme ? Cet homme était plus dangereux qu'on ne pouvait le croire, et c'est certainement ce qui permit à Nickolas de contenir quelques répliques parfaitement cinglantes. Son adversaire était toujours à un mètre, son arme parfaitement braquée sur lui, un doigt prêt à appuyer sur la gachette au moindre mouvement. Le jeune militaire était pour le moins entravé, bouillonant de rage, et pourtant réduit au silence et à l'immobilité par un demeuré complètement impulsif et sadique. Le sort devait sans aucun doute avoir décidé de s'acharner sur lui, et il en avait plus d'amertume qu'il n'aurait osé le penser.
Il s'enhardit quelques secondes à croiser le regard de Lina, détournant donc un moment les yeux du tireur. Il avait tant de choses à lui dire sur le moment, qu'il eut tout d'abord du mal à comprendre la lueur qui animait son regard. Le fond était sans aucun doute de la détermination ou de la résignation, mais de là à concevoir de quoi il pouvait bien s'agir. Il se résolut à revenir à Karl, qui s'était lancé dans quelques discours parfaitement inutiles mais presque providentiels :
" Leurs regards se croisèrent pour la toute dernière fois ... La nuit vint s'abattre sur eux sans crier "gare", les engloutissant dans la plus calme des appréhensions et la plus douce torture ... L'Humanité vint à perdre deux êtres parfaitement misérables, pathétiques, méprisables ... Des erreurs même de la Nature ... Une putain de premier ordre et un fils de pute de militaire ! "
Karl avait commencé d'une voix calme, douce, tel un conteur, ayant ensuite poursuivi sur le même ton, le regard tout pour Nickolas, son canon vacillant doucement la pression qu'émettait ses doigts. Il en vint enfin à cracher chacun de ses mots avec une fureur faiblement dissimulée, pour finir dans un discours parfaitement insultant et même affligeant. Nickolas n'avait pu que se raidir à chaque parole qu'il leurs faisait affront de prononcer. Il bouillonnait plus que jamais de rage, et de ressentiment, ses traits se durcirent jusqu'à ce qu'il puisse exprimer toute son aversion pour Karl, avant de se jeter sur lui, dans toute l'impulsivité qu'il avait contenu jusqu'alors.
" Ferme-la ! "
Les choses s'enchaînèrent pour le moins rapidement, et Nickolas crut même distinguer un peu de surprise dans le regard de Karl. Providence ou illusions, il ne se perdit pas en songes, alors qu'il était maintenant sur le corps de son adversaires, étendu à même le sol. Il lui assèna un coup de poing pour le moins puissant en plein machoire, ne cherchant nullement à retenir ses coups, et recommença plusieurs fois, du menton au nez, en passant par l'arcade. Peut être perdait-il tout contrôle sur lui, mais il se savait parfaitement humain, et trop méprisant envers lui pour contenir sa colère. Une fois essoufflé, toujours surplombant l'homme salement amoché, il se stoppa dans son élan, se redressa légèrement, toujours genoux à terre. Il posa les yeux sur le visage ensanglanté de son ennemi, parfaitement immobile, de multiples plaies sur tout le visage, le sang coulant doucement pour venir s'étendre sur le sol. L'avait-il tué ?
Nickolas eut à peine le loisir de se poser la question qu'il reçut un coup en plein visage pour venir s'étaler au côté de Karl. Ce dernier venait de le gratifier d'un vilain coup à l'aide de son pistolet qui était venu heurté les alentours de arcade droite. Le jeune major eut tout juste le temps de relever les yeux et de palper le sang qui s'écoulait que Karl s'était relevé et vint le frapper à de multiples reprises jusqu'à ce qu'il ne puisse plus tenir sur ses jambes. Nickolas souffrait de toute part, il n'avait même plu la force de tenir sur ses jambes, trop accablé, éteind, presque mort en fait. Son adveraire ne s'arrêta pas là et vint lui porter atteinte en plein dans le plexus le forçant à demeurer parfaitement immobile à même le sol. Le jeune Carter perçut enfin un déclic, relevant doucement les yeux vers Karl, il pue l'apercevoir braquant son canon sur lui, l'armant, la balle quasiment décochée, se tenant dans son sourire sadique, debout, fier de sa hauteur, et de sa puissance.
" C'est terminé, Carter. Game Over. "
Revenir en haut Aller en bas
Lina Johnson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 781
Age : 34
Who are you : We Live Here
Philosophie : What you see, is what you get
Love : You...
Santé :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Téléportation
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Sam 29 Sep - 16:58

Lina passa outre les remarques, qu’elle qualifierait de sexistes pour ne rien dire d’autre, se contentant de serrer les dents sous la colère, secouant la tête. Mais en fin de compte, cela lui importait peu, chassant que ce genre de remarque, était notament ce qui faisait sa force, mais lui donnait un avantage de surprise si elle tenait quelque chose. Car dans ce genre d’esprit, elle était incapable de faire quoi que ce soit. C’était un fou furieux sans aucune limite, mais pourtant, elle hésitait encore sous sa manière d’agir, ayant des remords. A vrai dire, elle ne saurait même pas les expliquer, mais la conclusion restait inchangée. Elle qui détestait les armes et la violence, allait probablement devoir utiliser les deux d’ici peu de temps.

Etrangement, croiser le regard Nickolas lui fit du bien, la rassurant par sa présence, et peut être lui donnant un semblant de courage et d’espoir. Un million de pensées lui traversaient l’esprit, mais aucun mot ne sortit de sa bouche. Reposant son regard sur leur attaquant, elle l’écouta silencieusement se lancer dans un monologue, qui ne faisait que leur gagner du temps, et leur donner quelques secondes d’espoirs en plus pour trouver un plan. Ce qui aurait pû leur servir, si Lina arrivait à faire fonctionner son cerveau, qui semblait alors paralysé, non pas par la peur, mais par le manque évident de solution.

La jeune femme ne put qu’observer, parfaitement incapable de faire quoi que ce soit pour aider, Nickolas se jetter sur l’homme, et commencer à le tabasser de toute sa force, et de sa rage apparement contenue. Elargissant les yeux, elle fut d’abord choquée par la scène, n’ayant en réalité jamais vu le militaire dans un tel état. Si la situation avait été différente d’ailleurs, elle était persuadée qu’elle en aurait pris peur, mais à cet instant, elle ne pouvait qu’assister au combat, pendant lequel se jouait de manière dramatique la vie de chacun. Lorsque les coups cessèrent quelques secondes, Lina eut un peu d’espoir, qui ne dura malheureusement que quelques instants, comme elle sentit son cœur se serrer sous l’angoisse lorsque leur aggresseur se releva de façon des plus surprenante, et inattendue. Les rôles s’inversèrent, et Lina ne put qu’assiter, impuissante, au passage à tabas en règle de Nick, qui tomba sous les coups. Regardant autour d'eux, elle chercha rapidement une aide, qui serait des plus providentielles, mais en vain. Il n'y avait personne dans ce parc, à part eux.


« Nick ! »

Le cris était sorti sans même qu’elle le réalise, et c’est d’ailleurs au même instant qu’elle arrêta de réfléchir, se forçant à se redresser, sa machoire se contractant violement sous la douleur. Lina réussit à s’ageunouiller, et, n’hésitant même pas une fraction de seconde, elle posa son regard sur l’arme, toujours à la même place depuis le début. L'instant d’après, elle se retrouvait à ses côtés, son pouvoir ayant par chance, fonctionné à merveille. Arme au point, elle se redressa, et visa l’homme, le visage fermé dans la détermination et la colère.

« Stop ! »

Sa phrase était pratiquement inaudible, pourtant, elle eut l’impression que le temps se figea, comme l’homme la regarda, son arme toujours braqué sur le militaire. Armant sa propre arme, comme elle avait appris, elle changea son équilibre assez précaire sur ses jambes, priant pour tenir rester debout.

« Pose ton arme. »

Sa sommation était des plus inutiles, elle en était parfaitement consciente, mais au moins, elle aura essayé ce moyen, histoire de calmer sa culpabilité, qui allait se réveiller d’ici peu. Sans compter qu’elle avait quand même caresser l’espoir, sans aucun doute naïf, de voir tout se terminer gentiement. Mais il n’était pas de cet avis, lui adressant un sourire sadique, et sans pitié. La torture morale était évidemment la dernière chose à la mode, et il était clair qu’il ne la croyait pas capable une seule seconde d’abattre quelqu’un de sang froid. C’est probablement à cet instant précis que Lina perdu sa raison, ou tout au moins une partie. Elle ne laisserait pas Nick se faire tuer, et ce fut sa seule pensée comme elle appuya sur la gachette. Elle avait pris, il y a quelque temps de ça, des cours de combat, et heureusement, car sinon, elle n’aurait jamais été capable de viser.

Son tir atteignit sa cible, qui tira lui même également, sous le choc de l’impact. Heureusement, ce même choc l’avait fait dévié de sa trajectoire, évitant ainsi de Nickolas, mais la jeune femme fut incapable de dire s’il était tout de même touché ou pas. Elle ne prit pas non plus la peine de voir si l’homme était mort, ou suffisament blessé pour ne plus pouvoir rien faire. En réalité, elle se lassa tomber à terre, tout d’abord sous la douleur, et vidée de ses forces à cause de l’hémorragie, mais aussi sous le poid de la culpabilité et la honte.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickolas
Invité



MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Sam 29 Sep - 17:39

Rongé d'avoir été si impulsif voir inconscient, et en même temps anéanti des multiples coups qu'il venait d'encaisser, Nickolas était dans un moment de lucidté très précaire. Il ressentait de la satisfaction après l'avoir salement amoché, des regrets de l'avoir fait, une culpabilité sans nom d'avoir laisser ses émotions prendre le dessus, une inquiétude abstraite pour Lina, puis enfin un soupçon de pité pour lui-même. Le regard qu'il gardait sur Karl était celui d'un homme perdu, désolé, démoli, peu fier voir même honteux de s'être laissé à de tels sentiments incontrôlables et de tels actes innomables. Il suppliait presque son tireur de mettre un terme à sa vie, il se trouva résolu à mourir, plus coupable qu'il ne l'avait jamais été d'avoir failli quant à Lina, plus désespéré qu'il ne l'avait jamais soupçonné d'être un homme plus méprisable et pathétique que Karl n'avait su le décrire.
Son châtiment, sa fin, sa destinée se dessinait dans la lueur qui pétillait dans le regard de Karl. Son sourire toujours aussi sadique au coin des lèvres, il semblait se délecter de chaque seconde, seconde qui paraissait interminables au regard de Nickolas. Il était cloué au sol, torturé de tous ces coups portés sans ménagements, parfaitement vulnérable, incapable de faire quoi que ce soit, ou même de prononcer le moindre mot. Il savait parfaitement qu'il aurait pu se relever, se redresser dignement, mais il ne se voyait plus de dignité, il ne voyait plus aucune raison pour laquelle il devrait encore se battre. Il avait failli, échoué, il n'était maintenant plus qu'une proie réduite à la mort par son chasseur, si tant est que celui-ci se décide enfin à mettre un terme à ses jours. Le jeune major n'était plus grand chose, certainement plus démoli moralement que physiquement, éprouvé par un trop plein de moments douloureux conservés au fond de lui, et maintenant ressortis sans crier "gare". Il n'avait plus qu'à attendre la fin, essayant, dans le peu de fierté qui pouvait lui rester, de ne jamais détourner le regard de l'homme qui allait lui prendre sa vie.
Il perçut vaguement quelques mots venant de la part de Lina mais ses forces ne lui permirent pas de les comprendre dans leur totalit, et encore moins de poser les yeux sur elle. Il n'en avait pas envie, il ne voulait par croiser son regard pour la dernière seconde de sa vie. Quand il pensait un seul instant que Karl allait la tuer, ou pire, la laisser agoniser, juste après son décès, Nickolas ne pue que se sentir parfaitement impuissant, inutil, désuet. Il ne saisit pas un seul instant le fil des évènements, quasiment prêt à mourir de lui-même si une balle ne le faisait par pour lui.
Deux coups de feu furent tirés, presque successivement, mais Nckolas distingua aisément la différence d'arme, et donc du son d'un tir. Il baissa les yeux sur le sol, essayant de réfléchir au mieux sur ce qu'il venait de se passer. Il eut d'abord la sensation de mourir, enfin, de quitter ce monde, tel qu'il était, soit rien. En y songeant un plus, dans une prompte lueur de lucidité, le jeune Carter pu remarquer qu'aucun projectile ne l'avait atteint. Rien. Alors quoi ? Il eut un frisson d'appréhension, et il se redressa rapidement, enfin presque. Ses douleurs le ramenèrent vite au sol, certainement même plus vite qu'il ne l'avait quitté. Son regard tomba du même coup sur le corps de Karl, toujours aussi amoché, étendu sur le sol, son arme encore à la main. Il rampa sur une dizaine de centimètres, et s'approcha du corps pour prendre son poul au niveau du poignet. L'un des tirs l'avaient donc atteint, et surtout tuer : Lina. Il eut un accès d'appréhension en concevant le fait que la seconde balle ne lui fut pas destinée, mais bien pour elle. Il souffla un moment, incapable de réellement bouger, tout du moins, son corps voulait dominer son esprit en ce sens.
" Lina ... "
Un simple souffle, et il réussit après quelques secondes à se mettre sur le dos. Pour autant qu'il sache, il n'avait que des blessures superficielles, pas une balle ne l'avait transpercé, son ancienne blessure à l'abdomen lui semblait même plus douce que jamais. Son esprit le somma de se relever, et d'aller la chercher, la voir, la sauver, n'importe quoi ! Il était à moitié persuadé que son moral puisse dépasser ses douleurs physiques, et ce manque de conviction et de volonté le clouait dans cette immoilité. Il devait se bouger, elle était à deux ou trois pas, il n'y avait rien d'exceptionnel, alors pourquoi demeurait-il si figé ? Trop de sentiments le torturait, y comprit la culpabilité, mais il savait qu'il ne devrait y penser qu'en second lieu. Après tout cela, il devait la rejoindre, voir de quoi il retournait.
Il s'arma de toute la volonté qu'il lui restait encore, et se replaça sur le ventre, pour mieux se déplacer. Il eut enfin Lina dans son champ de vision mais son sang se glaça de la voir étendue. L'avait-il tué finalement ? Il n'en savait rien, quoi qu'il en soit, il rampa au plus vite près d'elle, peut être même trop quand l'on considérait la difficulté qu'il avait eu par le passé. Il fallait dire qu'il faisait parfaitement abstraction de sa souffrance quand il se souciait d'elle. Une fois parvenir près de son corps, il fut suffisamment près pour prendre son poul au niveau de sa gorge. Il ressentit très certainement du soulagement sur le moment, cependant, rien n'était encore fait.
" Lina. "
Sa voix s'était légèrement intensifié, et il était décidé à se battre encore un peu. Il se redressa d'abord sur les avant-bras, avant d'être un tant soit peu assis. Il la surplombait doucement, et écarta quelques mèches de cheveux pour voir son visage. Elle avait dû tuer un homme, pour lui, Nickolas n'était pas encore assez conscient pour réaliser l'ampleur de la chose, pour le moment, il cherchait la conscience de Lina.
Revenir en haut Aller en bas
Lina Johnson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 781
Age : 34
Who are you : We Live Here
Philosophie : What you see, is what you get
Love : You...
Santé :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Téléportation
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Sam 29 Sep - 21:23

La jeune femme resta sur le sol, pour ce qu’elle avait l’impression d’être des minutes, voire des heures tant que le temps lui semblait long. En fait, elle aurait pû mourir, qu’elle ne s’en serait même pas apperçu, mais là, c’était dramatiser la situation, chose qu’elle savait bien faire en cas de situation désespérée. Mais elle ne bougea pas, sentant le désespoir l’envahir, mais n’ayant aussi pas la force de faire un seul mouvement. C’était d’ailleurs assez étrange comme situation, d’avoir un corps si lourd, qu’elle était comme piégée à l’intérieur.

Lina revint à la conscience doucement, sentant ce qu’elle supposait être Nick lui prendre son poul, et elle l’ouvrit les yeux pour le voir se pencher sur elle. Elle fit un sourire si léger, qu’il était à peine visible, et disparut aussi vite qu’il était arrivé. Posant sa main sur la sienne, elle l’observa rapidement, cherchant d’éventuelles blessures graves, mais fut rassurée en ne voyant rien d’autres que celles des coups qu’il avait reçu. Il était vivant, et c’était déjà ça, le reste, ils pourraient gérer en temps et en heure.


« Tu vas bien ? »

Elle ressentait cependant le besoin de poser la question, car entendre les mots n’avaient pas le même impact, que de voir. Et à l’heure actuelle, elle avait besoin de toutes les preuves pour rassurer son esprit. Se forçant à se relever, elle dut s’y reprendre à plusieurs fois pour réussir à s’asseoir, une main appuyée fermement sur sa blessure, qui ne semblait pas vouloir s’arrêter de saigner. Heureusement que le bandage qu’il lui avait fait était efficace, car autrement, elle serait sans doute morte depuis un petit moment. Son regard se posa sur le corps un peu plus loin, elle est sentit son estomac se soulever en guise de protestation, comme la culpabilité, parmis d’autres sentiments firent surfaces. La jeune femme détourna les yeux, craignant d’être malade, se maudissant d’être sensible.

« Il est vivant ? »

Cela faisait parti d’une de ses phrases naïves, mais encore une fois, elle ne put s’empêcher d’espérer ne pas l’avoir tué. Elle était parfaitement consciente que c’était de la légitime défense, mais le passage à l’acte était autre chose. Et elle n’avait pas réalisé complètement son acte.

« Je suis désolée. »

A vrai dire, elle ne savait même pas pourquoi elle s’excusait, ou plutôt, il y avait tellement de raisons, qu’elle ne savait pas par laquelle commencer, ou encore laquelle était valable. Toujours est-il qu’elle leva le regard vers Nick, ayant pratiquement les larmes aux yeux, et dans un état émotionnel proche de la crise de nerfs. Mais encore une fois, elle pouvait remercier ses nerfs en acier pour parvenir à se contenir de la sorte, car sinon, cela aurait fait longtemps qu’elle se serait écroulée.

Regardant autour d’elle, Lina se demanda l’espace d’un instant comment ils allaient faire pour sortir de là, et se rendre à l’hôpital. Car évidemment, le parc était toujours aussi désert depuis le début, et cela n’était pas prêt de changer apparement. Soupirant, elle renonça à chercher un moyen, découragée, et fatiguée. Elle devait avouer qu’elle abandonnait un peu rapidement, mais cela lui importait peu à cet instant précis, étant plus dépassée par la situation qu’autre chose.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickolas
Invité



MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Sam 29 Sep - 22:48

" Je crois. "
Il était parfaitement objectif dans sa réponse. Il ressentait de multiples douleurs tout le long de son corps, à commencer par son plexus que Karl avait lâchement pris pour cible. Il sentait la fureur de sa souffrance lui ronger la chair de par en par, sans qu'un seul point n'ait été épargné, cependant, cela n'était rien ou presque comparer à sa douleur totalement psychologique. Il avait du mal à distinguer s'il pouvait se considérer comme allant bien ou mal, ou entre les deux, il avait seulement la certitude d'être envie, et Dieu seul savait combien il s'en estimait heureux. Peut être qu'un peu de chance était venue se mêler à tout cela, mais il savait surtout qu'il devait sa survie à Lina, et pas à n'importe quel prix : elle avait tué.
" Et toi ? "
Il faisait sans doute plus rapport à son état moral qu'à son état physique, cependant, la question était avant tout légitime. Il était clair qu'elle éprouvait de la culpabilité, et qui, dans sa situation, n'en aurait pas ? Lorsque l'on voyait à quel point Nickolas méprisait le fait de devoir ôter la vie même par instinct de survie, il était presque naturelle voir tout bonnement inné qu'elle ne puisse retirer la vie sans une once de culpabilité ou de regrets. Il ne pouvait pas grand chose pour elle, un jour, lui aussi était passé par là, lui aussi avait tué un homme, son tout premier. Il n'en était pas fier, il n'était d'ailleurs fier d'aucun de ses meurtres, car tels étaient leurs noms, mais l'expérience exigeait des épreuves et engendrer la mort en faisait partie. Elle avait au moins la consolation de l'avoir fait dans un but louable, ce qui n'était pas le cas de tous. Devant sa question, il ne pue qu'hocher la tête, ne préférant même pas y ajouter des mots, c'était inutile. Elle avait tué Karl, certes, mais il était parfaitement stupide de le lui rappeler encore et encore.
Ils étaient encore juste au dessous de l'arbre qui leurs avait servi de première cachette désastreuse, et malgré les protestations de chaque partie de son corps, il parvint à s'y adosser doucement, prenant grand soin de ne pas heurter d'une quelconque façon quoi que ce soit qui serait sur son passage et qui aurait la merveilleuse idée d'accentuer sa douleur. Il était encore à proximité de Lina, tellement près qu'il lui proposa d'un simple regard de venir dans ses bras, trouver un peu de réconfort et de tranquillité. Ils en avaient tous les deux bien besoin, certainement elle plus que lui. Quand on y réfléchissait, c'était elle qui avait tout subi, l'esprit de Nickolas en était persuadé; elle avait encaissé une balle, et il fallait y ajouter la speudo opération chirurgicale à coups de couteau militaire, sans compter qu'il lui avait fallu tirer sur un homme, et par là le tuer. Le cynisme de Nickolas reparut quand il songea que ce qu'il venait d'endurer n'était rien à côté de ce qu'elle avait pu et pouvait bien ressentir.
" Tu as fait ce qu'il fallait ... Tu m'as sauvé la vie, Lina. Tu nous as sauvé ... "
Dans cette histoire, Nickolas ressentait énormément de culpabilité, autant envers lui-même, qu'envers Lina. Il n'avait aucune envie de l'accabler de ses états d'âme, cela relevait encore de ses affaires, de ses émotions toujours contenues. A quoi bon quand on voyait ce qu'il avait asséné à Karl il y a quelques minutes seulement ? Nickolas était pire que ce que toutes ses craintes lui avaient soufflé, il était peu humain quand il y repensait, méprisable et détestable même. Le pire était certainement qu'il n'avait pas été capable d'en finir lui-même, sans avoir à y mêler Lina.
Revenir en haut Aller en bas
Lina Johnson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 781
Age : 34
Who are you : We Live Here
Philosophie : What you see, is what you get
Love : You...
Santé :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Téléportation
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   Dim 30 Sep - 3:55

Si elle allait bien ? C’était une bonne question. Physiquement, elle avait l’impression d’avoir un trou au niveau des côtes, et techniquement, c’était presque ça. Inutile de dire qu’elle ressentait la douleur qui allait avec, mais étrangement, ce n’était pas ce qui faisait le plus mal. Ou alors, elle avait atteind le fameux seuil de douleur, qui faisait que les sensations parraissaient irréalistes. Même si elles allaient forcément revenir à un moment où à un autre, quand son taux d’adrénaline sera redescendu, elle tentait d’ignorer ce fait. Et quant à savoir si elle allait bien moralement, elle ne préférait même pas se pencher sur la question. Ils avaient failli mourir, son esprit avait été torturé devant des choix cruciaux, et elle avait tué un homme. Rien de tel, après une journée qui avait pourtant si bien commencé.

« Très bien. »

Lina préféra répondre par un mensonge, mais elle ne voulait pas s’appitoyer sur son sort, sachant que de c’était une réponse toute prête, et qu’il n’était pas dupe. Elle baissa le regard lorsqu’il confirma qu’il était bien mort, haussant les épaules dans un signe désolé. D’ailleurs, elle n’écouta pas vraiment sa phrase de réconfort, qui était parfaitement inutile dans son esprit.

« Si tu le dis. »

Son ton n’était pas convaincu, et reflétait bien son état esprit à l’heure actuelle. Sans un mot de plus, elle le vint se blottir dans ses bras, prenant soin de ne pas trop s’appuyer sur ses blessures, mais ses mouvements étaient assez limités. En fin de compte, elle renonça à une position confortable, n’étant pas sûr de pouvoir en trouver une de toutes façons, pour être enfin réconfortée, par sa seule présence. Si sa tête ne lui accordait aucun repos, alors elle pouvait au moins en avoir un peu pour son corps, tant qu’elle le pouvait. Sa raison lui souflait qu’il serait plus sage qu’ils se lèvent, et se rendent à l’hôpital, mais elle n’était pas convaincu qu’elle les méritait.

La culpabilité faisait agir les gens bizzarement la plupart du temps, et celle de Lina avait tendance à la faire se sacrifier, si on pouvait dire ça comme ça. Comment pouvait-elle accepter des soins, alors qu’elle venait de tuer un homme ? Elle avait l’impression de dramatiser la chose, mais elle n’arrivait pas à passer à autre chose, malgrè ses efforts. Elle se contenta alors de rester silencieuse, et ferma les yeux, rassurer pas la présence de Nickolas. Si il y avait au moins une chose positive, c’était ça, et elle n’était pas des moins importantes.

Elle n'avait pas oublié que c'était son souhait au début, mais elle n'avait pas réalisé que le prix à payer serait si fort. Encore une fois, elle venait d'être rattrappée par le monde réel, comme une vague de découragement l'envahit. Encore une fois, elle se demanda si cela valait le coup qu'ils se battent tous pour survivre, quand elle voyait que certains continuaient de tuer. Seulement, elle ne sut dire ce qui la dérangeait le plus. Que des personnes continuaient de semer la mort sur leur passage, ou qu'elle faisait partie de ces personnes à présent.


« Rappelle moi de ne plus venir me promener dans ce parc. »

Son ton était ironique, comme pour marquer la fin de leur situation tragique, mais sa phrase avait été plus marmonée qu’autre chose. A vrai dire, il lui était difficile de parler, ou même de penser, tant que le sommeil la rattraper. Si c’était une bonne chose, ou une mauvaise, elle ne saurait le dire, mais au moins, ses pensées cessaient de la tourmenter pendant ce temps là. Sans oublier le fait qu’en fermant les yeux, elle n’avait plus dans son champ de vision de leur aggresseur.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Love is everywhere, hate also [ PV Lina ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» love and hate
» Habbo Love 2007 = Pourrave
» I hate Joffrey Baratheon
» all you need is love
» Le clip love game :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In The End :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: