Quand le monde n’est plus que désolation, il faut payer le prix cher pour survivre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au milieu des débrits [libre pour une personne]

Aller en bas 
AuteurMessage
Amber Jones

avatar

Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Philosophie : La mort est un jeu, et nous sommes ses pions !
Love : ...
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle animal
Maitrise des pouvoirs:
15/100  (15/100)
Agilité au Combat:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Au milieu des débrits [libre pour une personne]   Sam 8 Déc - 15:52

Le soleil brillait, mais il ne faisait pas chaud pour autant. La nuit avait été froide mais cela ne se voyait pas dans ce quartier industriel. Au milieu des débrits et des camions situés un peu partout dans diverses positions, une jeune femme se promenait. Elle qui était souvent accompagnée par son chien l'avait laissé dans son appartement aujourd'hui, si elle avait un problème, les oiseaux étaient tout de même la et elle était armée, comme toujours depuis quelques semaines. Cette jeune femme s'appelait Amber, Amber Jones. Elle n'était pas originaire de New York mais avait décidé, après la mort de ses parents, d'y venir pour aider le plus de personnes possibles et ce, comme elle le pouvait. Elle était vêtue d'une jupe noir qui remontait au dessus des genoux, elle était noir avec des bas, de la même couleur. Un T-Shirt lui aussi noir et au dessus, un gilet à capuche. Ele n'avait pas oublié ses basketts et serrait son sac à main contre elle. Amber avait décidé de sortir un peu pour voir les dégâts que la ville avait subie, mais tout avait l'air encore "normal" par rapport aux autres villes qu'elle avait traversée, et ce, même avant le lancement des trois derniers missiles.

Ce quartier était désert, pas un chat ni même un rat s'y trouvait et la jeune fille le savait car elle avait entendu un bruit, qui n'était en fait rien d'autre qu'une portière de camion qui était tombée. Mais ne le sachant tout de suite, elle avait voulut prendre le contrôle d'un animal au sol, mais rien ne s'était trouvé près d'elle, Amber avait donc pris le contrôle d'un simple pigeon et l'avait relaché quelques minutes après, ne voyant rien arrivé. Amber continua sa marche dans ce quartier apocalyptique pendant de longues minutes, elle avait peur de ce qui pourrait se passer mais essayait de ne pas le montrer.

Lorsqu'Amber entendit un bruit, elle se retourna mais ne vit rien. La main prete à plonger dans son sac pour prendre son arme, elle avança lentement vers un camion dont elle croyait que le bruit venait. Maintenant, il n'y avait plus un animal dans le coin et c'était encore plus terrifiant selon elle. D'une voix tremblante, elle essaya de crier mais sans vraiment y arriver.


"Il y a quelqu'un ? Sortez de la... j'ai une arme et je n'aurais pas peur de m'en servir contre vous ! Sortez maintenant !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann Zych

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 27
Who are you : Un jeune homme à l'allure sombre.
Philosophie : Laissez moi tranquille et je ne vous ferais aucun mal.
Love : Son coeur est à prendre...Mais saurez-vous l'apprivoiser ?
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 04/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Organique de type Félin ( Capacités félines )
Maitrise des pouvoirs:
100/100  (100/100)
Agilité au Combat:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Au milieu des débrits [libre pour une personne]   Sam 8 Déc - 20:39

[ HJ : Je peux ? Si je dérange ou que mon post ne convient pas, dis-le, et je disparaîtrais^^ ]

C'était une belle journée ensoleillée, qui avait remplacé une longue semaine d'un temps gris et pluvieux.
Yann s'était levé assez tard ce matin là, n'ayant rien de particulier à faire.
La mâtinée s'était écoulée dans le calme :
Il avait passé environ une heure à jouer de la guitare, puis avait décidé de sortir prendre un peu l'air...
Récupérant sa moto, qui lui avait été offerte pour ses 18 ans, noire comme le reste de son équipement, il s'était mis en route, se dirigeant en direction du Queens, un quartier qui se situait à quelques kilomètres du sien.
Il n'avait croisé personne en chemin, pas même un animal.
Depuis les bombardements, tout semblait mort, les gens étaient maussades, et restaient cloîtrés chez eux...

Le jeune homme, lui, n'avait rien changé à ses habitudes.
Arrivé au milieu d'une ancienne zone de transport, sur laquelle étaient disposés des camions, en bon état ou détruits, sur leurs quatre roues ou bien couchés par le souffle des bombes, il avait garé son véhicule dans un coin à l'abri des regards, avant de poser son casque sur sa selle, et de remettre un peu d'ordre dans ses longs cheveux sombres.
Après quoi, il avait décidé de se promener au milieu des débris.
Depuis plus d'un mois à présent, il s'était découvert d'étranges améliorations physiques, tant au niveau de ses cinq sens que de sa vitesse et de son agilité.
Un champs de ruines n'était-il pas le meilleur endroit pour s'assurer qu'il ne rêvait pas ?

Se débarassant de son manteau de cuir noir, qu'il avait joint au reste de son attirail, il était venu se placer en face d'un imposant trois tonnes, et s'était interrogé :
Il savait, depuis qu'il avait échappé à une voiture en accomplissant un bond prodigieux, qu'il était capable d'une grande souplesse.
Mais jusqu'où allait-elle ?
Déterminé à le vérifier, il s'était éloigné du véhicule, prenant de l'élan.
Une fois à environ quinze mètres de l'obstacle, il s'était immobilisé, conscient que s'il ratait son coup, il risquait de se blesser, en pércutant la carroserie de plein fouet...
Un autre aurait sûrement tenté l'expérience avec un objet plus petit, mais pas le gothique.
Courageux, il avait le goût du risque...

Après quelques secondes de concentration, il s'était lançé :
Courant en direction du camion, qu'il était déterminé à sauter, rien ni personne n'aurait pu l'arrêter...
Cinq mètres...
Trois...
Un...
Se ramassant presque instinctivement sur lui même, Yann avait bondit.
Et quel bond !
Immense, gracieux, surhumain...
Avant de retomber sur ses jambes de l'autre côté du trois tonnes...
Complètement ébahi, le mutant avait brièvement mesuré l'ampleur de ce qu'il venait de faire, avant de se retourner.


* Whaouuu...*

Est-ce que cela marchait tout le temps ?
Fonçant une nouvelle fois, il avait prit appui sur le flanc de l'engin, avant d'effectuer un salto arrière parfait, retombant une fois encore debout, parfaitement équilibré.


* La vache....*

Son hébétude avait été troublée par une voix féminine...
Qui lui ordonnait de se montrer, sans quoi elle ouvrirait le feu...
Yann avait contourné le camion, pour se retrouver en face d'une demoiselle qui devait être un petit peu plus jeune que lui.
Contrairement à ce qu'elle avait dit, elle n'avait toutefois pas d'arme à la main.
Prudent, le jeune homme s'était maudit intérieurement : Tout absorbé qu'il était par ses exercices, il n'avait rien vu venir...
Quel idiot !
Et le voilà qui était à présent menacé par une femme.
Non pas qu'il soit sexiste, bien loin de là, mais il suffisait qu'elle prenne peur ou qu'elle soit un peu déséquilibrée pour qu'un coup de feu ne parte dans sa direction...
Adoptant une attitude la plus neutre possible, il avait braqué sur elle son regard si particulier, prêt à bondir se mettre à couvert en cas de besoin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au milieu des débrits [libre pour une personne]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paroles d'un mort
» Armée Gobeline pour du tournoi en milieu dur !
» Bataille pour la terre du milieu 2
» Milieu de terrain
» Base de Torcy - nage en eau libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In The End :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: